Nos Formations

A l’Aéroclub de la Brie, nous formons de nouvelles générations de pilotes et ce depuis sa création.

LAPL – lA LICENCE DE PILOTE DE LOISIR

LAPL – Light Aircraft Pilote Licence

Le passage de cette licence nécessite l’obtention d’un examen théorique (basé sur des QCM) préparé en ligne, et au moins 30 heures de vol, dont au moins 15 heures de vol en instruction et au minimum 6 heures de vol en solo.
En pratique, nombre d’élèves pilotes étalent leur formation sur 12 à 24 mois, pour un total de 50 à 60 heures de vol le plus souvent.
Le LAPL peut être obtenu dès 17 ans.

 

Il est plus pertinent de parler d’un budget annuel que du coût financier d’un brevet de pilote privé.
En effet, la plupart des élèves étalent leur formation sur moins de 24 mois, ce qui correspond à un budget annuel de 3500 € par an (soit un coût total pour le LAPL avion d’environ 6500 à 8000 €).

En pratique, on constate une moyenne de 18 mois de formation, voire parfois moins de 12 mois si l’assiduité est d’au moins une à deux leçons par semaine.

PPL – LA LICENCE DE PILOTE PRIVE

PPL – Private Pilot Licence

Dès 17 ans (révolus le jour de l’examen en vue de l’obtention de la licence).
La licence de pilote privé (titre Européen appelé PPL) permet de voyager et d’emporter sans rémunération des passagers sans limitation de distance.

Les conditions d’obtention sont :
– Avoir passé la visite médicale auprès d’un médecin agréé
– Subir avec succès les examens théoriques et pratiques prévus par arrêtés
– Avoir accompli au minimum 45 heures de vol.
– Totaliser au minimum 25 heures de vol en double commande et au moins 10 heures en solo supervisé.

La licence de Pilote Privé (PPL) autorise à voler dans des conditions météorologiques permettant le vol à vue (Visual Meteorological Conditions, VMC) : on dit que le vol est » VFR » (Visual Flight Rules). Pour voler dans des conditions météorologiques dégradées (Instrumental Meteorological Conditions, IMC) le pilote doit avoir la qualification de vol aux instruments dite » IR » (Instrument Rating), l’avion devant lui aussi être classé IR.

Qualification vol de nuit

QVN – Qualification vol de nuit

Le Vol de Nuit est un univers exaltant où l’espace a toute sa dimension et où les impressions et les sensations sont hors du commun sous réserve d’un savoir faire précis. Les évocations des pilotes noctambules font état d’arbre de Noël, de manteau fantasmagorique de la Lune, de cités scintillant de tous leurs feux, de sérénité, mais comme toujours chacun tirera du Vol de Nuit la quintessence qui lui conviendra sans oublier qu’il y a toujours une partie acquisition, une partie adaptation mentale et enfin une partie expérience.

Le pilote en Vol de Nuit sera plus que tout, patient, vigilant, précis, organisé, cultivé, dynamique, connaissant sa machine sur le bout des doigts et faisant corps avec l’environnement.

(texte extrait du livre « Vol de nuit » de Alexandre Martine)

La qualification vol de nuit 

Plus qu’une simple qualification et un coup de tampon sur la licence, la qualification au vol de nuit avion est une phase d’émulation fascinante pour le pilote VFR. L’accession à cette qualification permettra, pendant le temps de la formation, de revoir et d’affiner les acquis du VFR de jour, mais aussi d’acquérir une réelle habileté au pilotage sans visibilité.

De plus, le pilote découvrira les particularités de la navigation VFR de nuit, qui lui apporteront rigueur et précision dans l’organisation et le suivi de sa route.

Pour acquérir cette qualification il faudra 5h de vol de nuit dont 3h en double commande, incluant 1h de navigation avec instructeur et 5 décollages et 5 atterrissages en solo.

 

 Les privilèges de la qualification IR dans le cadre de l’Aéroclub :

Cette qualification permet de :

  • Voler en régime IFR dans le monde entier sur avion immatriculé dans un pays membre de l’EASA.
  • Emporter des passagers à titre privé ou professionnels en régime de vol IFR.
  • Faire valoir cette qualification pour la validation sur une licence de pilote professionnel (CPL)

Prérequis :

  • Être titulaire d’une licence PPL ou CPL
  • Être titulaire de la qualification vol de nuit
  • Être titulaire du privilège de radiotéléphonie en langue anglaise (FCL.055D)
  • Posséder 50 heures de vol en campagne en tant que commandant de bord.

Programme de formation :

Partie théorique :

L’enseignement théorique est dispensé en distanciel par un organisme ATO homologué pour cela (Institut Mermoz ou autre)

Partie pratique :

10h seront effectuées au sein de l’ATO sur avion ou simulateur et un minimum de 30h seront réalisées sur avion au sein du club. Test en vol : environ 2h avec un IRE.

 

 

IR – Le vol aux instruments

IR – Instrumental Rating

La Qualification IR :

La qualification IR s’adresse aux détenteurs d’une licence PPL ou CPL désireux de se former au vol aux instruments. Elle permet de voler en régime de vol IFR sur avion mono ou multimoteur. L’Aéroclub de la brie est habilité, adossé à un ATO, à dispensé la formation IR. Cette formation est avant tout destiné aux pilotes privés (PPL) souhaitant débuter leur pratique de l’IFR de façon opérationnelle tout en s’ouvrant la possibilité de devenir ultérieurement pilote professionnel. Dans ce cas, la qualification IR sera reportée sur leur licence CPL. La qualification de vol aux instruments (IR, Instrument Rating) permet d’acquérir l’ensemble des méthodes et du savoir faire nécessaire au pilotage d’un avion dans des conditions météorologiques dégradées ne permettant plus le vol en régime VFR.

Ceci de jour comme de nuit, beaucoup de pilote sont frustrés de ne pas pouvoir utilisé pleinement leur licence PPL. Après l’obtention de cette licence les pilotes ne trouvent pas la motivation pour continuer à voler, abandonnant le « voyage » en avion léger car leurs impératifs professionnels ou familiaux sont souvent incompatible avec les contraintes du vol VFR.  Aux Etats-Unis, une grande proportion des pilotes privés américains sont détenteurs de la qualification IR. Bien que laborieuse au niveau de l’apprentissage théorique et très exigeante en terme de rigueur pour la formation pratique, cette formation est cependant indispensable pour les pilotes privés désireux de voler de façon opérationnelle en s’affranchissant des contraintes du régime VFR.

 

Quelques chiffres :

Seulement 40% des vols de voyage en régime VFR aboutissent

Sur des avions IFR non-dégivrés et non-équipé de système de prévention météorologique (radar météo, stormscop,…), c’est 75% des vols envisagés qui aboutissent.

Sur avion dégivrés, turbo et équipé de l’un des systèmes ci-dessus.